Nouvelles du Libre

Quid de la production annuelle de données en 2014 ?

Toolinux - mer, 09/04/2014 - 23:00

EMC dévoilait hier les résultats de la 7ème édition de son étude Digital Universe, qui dresse le portrait de l'évolution de la production annuelle de données.

- 06. Matériel
Catégories: Nouvelles du Libre

Jeudi du Libre de Belgique : montage vidéo le 24 avril

Toolinux - mar, 08/04/2014 - 23:31

Ce jeudi 24 avril 2014 à 19h se déroulera la 28ème séance montoise des Jeudis du Libre de Belgique. Le sujet de cette séance : Montage vidéo en libre avec Kdenlive.

- Evénements et séminaires
Catégories: Nouvelles du Libre

Journée Android à l'ESGI le 15 mai

Toolinux - mar, 08/04/2014 - 23:29

Organisée le jeudi 15 mai 2014 par les étudiants de la spécialisation ingénierie des applications mobiles de l'ESGI, la 2ème édition de l'ESGI Android Day permettra de découvrir les dernières avancées des applications et technologies liées à Android.

- Evénements et séminaires
Catégories: Nouvelles du Libre

Données d'entreprise et applications grand public : un mélange dangereux

Toolinux - mar, 08/04/2014 - 23:25

Suite au rachat de WhatsApp par Facebook pour 16 milliards de dollars récemment, un certain nombre de spécialistes ont fait remarquer que Facebook ne déboursait pas une telle somme uniquement pour acquérir 450 millions de nouveaux utilisateurs, mais plutôt que le réseau social offrait 35 dollars pour récupérer le répertoire téléphonique de chacun de ces 450 millions d'individus.

- Logiciels
Catégories: Nouvelles du Libre

Une fondation .Net, le scénario du pire pour le logiciel libre ?

Toolinux - mar, 08/04/2014 - 23:25

Bientôt, tous les acteurs du numérique auront adopté d'une manière ou d'une autre le développement à code source ouvert pour leurs services et logiciels propriétaires. Nos utilisateurs en seront toujours au même point que sous l'époque de l'hégémonie de Microsoft. Nous surferons peut-être tous sur GoogleNet dont nous serons les otages dociles et volontaires.

- Revue de presse
Catégories: Nouvelles du Libre

Un datacenter pour chaque entreprise

Toolinux - mar, 08/04/2014 - 23:15

Celeste lance le StarDC, le mini-datacenter haute-densité et écologique pour les entreprises.

- Services
Catégories: Nouvelles du Libre

Linutop 13.10 disponible pour "tous les PC"

Toolinux - mar, 08/04/2014 - 23:10

L'éditeur français sort cette semaine une nouvelle version 13.10 dusSystème d'exploitation (OS) PC basé sur Linux et Ubuntu.

- Logiciels
Catégories: Nouvelles du Libre

Rust s’oxyde en version 0.10

Linuxfr - mar, 08/04/2014 - 20:27

Mozilla et la communauté Rust ont annoncé la version 0.10 de Rust le 3 avril. Rust est un langage de programmation développé par Mozilla. La version 0.1 a été annoncée par Mozilla le 20 janvier 2012. Pour découvrir le langage, on peut se référer au nouveau site web sur lequel on peut lire :

Rust est un langage de programmation système qui est extrêmement rapide, empêche presque tous les plantages et élimine les accès concurrent.

Rust se veut donc une alternative à C/C++, comme D et Go, et possède tout comme ces derniers un ramasse-miettes, mais qui est optionnel. Sa syntaxe est proche de celle du C/C++/Java tout en étant beaucoup plus expressif. Sa force est de mélanger les fonctionnalités de différents paradigmes, beaucoup venant du fonctionnel (immuabilité par défaut, modèle objet proche de celui d'Haskell, fermetures, etc). Il met l'accent sur la sûreté d'exécution, notamment grâce à son système élaboré de pointeurs intelligents et son système de types forts, sans sacrifier les performances.

Depuis la version 0.9, qui a fait l’objet d’une dépêche, les efforts ont notamment porté au cours des 1500 changements sur la simplification du langage. Le langage Rust n'est pas stabilisé, cela viendra avec la version 1.0.

Cette itération de développement a apporté le découpage de la bibliothèque libextra, introduit des extensions de syntaxe inter crate, amélioré la manipulation des pointeurs avec le trait Deref et la gestion des erreurs des entrées/sorties.
En dehors du compilateur, cette nouvelle version a vu l'introduction d'un nouveau processus de RFC ainsi que la construction quotidienne des installateurs binaires.

Des améliorations ont été données à l'infrastructure de tests et aux scripts de construction. Des installeurs sont désormais disponibles pour Linux, MacOS et Windows. Même si certains font tourner Rust sur ARM, ce n'est pas une architecture proposée dans la documentation.

Comme pour les précédentes versions, cette version 0.10 doit être considérée comme une version alpha, appropriée pour les adopteurs précoces et les amateurs de langages.

Sommaire Changements du langage

Vous pouvez consulter les notes de version officielles, mais ne vous inquiétez pas, on vous résume tout plus bas.

Syntaxe #![feature(default_type_params)] struct Foo<T = char> { a: T } struct Bar<A, B = int, C = (int,char)> { field1: A, field2: B, field3: C } match s.as_slice() { "a" => do_a(), "b" => do_b(), _ => fail!("autre") }
  • Déplacement de la macro debug! dans la bibliothèque log.
  • Modifications de la syntaxe des attributs de crate. Par exemple, au lieu de #[license = "MIT/ASL2"];, il faut utiliser #![license = "MIT/ASL2"] (sans point-virgule).
  • Suppression de Vec::map(), il faut utiliser les fonctions anonymes ou .iter().map().
  • Suppression de collections::List. On peut utiliser à la place Vec ou collections::DList si on veut vraiment une liste chainée.
Suppression des conditions

Les conditions ont été supprimées, cela change donc la façon de gérer les erreurs d’entrée/sortie.

Les conditions permettaient de gérer les erreurs un peu à la manière des exceptions en Java et C++, mais de manière sûre. Néanmoins c’était plus complexe à utiliser, et il était difficile de deviner quand la bibliothèque standard utilisait les Option/Result ou les conditions pour gérer les erreurs.

Dans la plupart des cas, il faut maintenant utiliser le filtrage par motif (pattern matching) sur les résultats des opérations. Par exemple, pour supprimer un fichier :

let path = Path::new("chemin/vers/fichier.txt"); match fs::unlink(&path) { Err(e) => fail!("L'ouverture de {:?} a échoué: {}.", path, e), _ => debug!("L'ouverture de {:?} a réussi.", path) }

En effet, désormais toutes les opérations d’entrées/sorties renvoient un IoResult (qui est un petit alias de type : type IoResult<T> = Result<T, IoError>;).

On peut aussi utiliser la macro try!, qui arrêtera immédiatement le programme si la récupération du résultat échoue. Cela donne un code plus court dans les cas où l’arrêt du programme n’est pas un souci/est préférable :

let path = Path::new("chemin/vers/fichier.txt"); let file = try!(fs::unlink(&path)); Les traits Deref et DerefMut

Ce sont globalement une surcharge à l’opérateur *. Par exemple :

struct Foo { a: int } impl Deref<int> for Foo { fn deref<'a>(&'a self) -> &'a int { &self.a } } let test = Foo { a: 3 }; println!("{}", *test); // affiche « 3 » let borrowed: &int = &*test; // déréférence, mais ne déplace pas println!("{}", *borrowed);

Le trait DerefMut permet la surcharge de la forme *test = value;, ainsi que de prendre une adresse mutable du contenu comme &mut *test.

Ces deux traits participent à la fonctionnalité d’auto-déréférencement du compilateur, rendant les pointeurs intelligents beaucoup plus faciles à utiliser. C’est une étape très importante, car après la disparation du pointeur @, on a commencé à utiliser les alternatives dans la bibliothèque standard qui étaient beaucoup moins pratiques, comme Rc<T>. Leur utilisation est maintenant beaucoup moins verbeuse et devient, dans plusieurs cas, transparente.

Modifications des durées de vie des valeurs temporaires let slot = RefCell::new(1); *slot.borrow_mut() = 4; println!("{}", *slot.borrow());

Ce code ne compilait pas précédemment car l’information de durée de vie liée de la valeur renvoyée par slot.borrow_mut() n’était pas désallouée ; la slot.borrow() échouait alors (on ne peut emprunter (borrow) plusieurs fois une même variable en Rust). Désormais, l’information de durée de vie liée à une valeur temporaire est désallouée le plus tôt possible, c’est-à-dire ici à la fin de la ligne.

Modification du traitement des valeurs static
  • Les expressions static ne doivent pas être d’un type qui a un destructeur défini par l’utilisateur,
  • ne doivent pas avoir une valeur qui elle-même requiert un destructeur,
  • celles qui contiennent un Unsafe<T> ne peuvent avoir leur adresse prise,
  • enfin, les expression static mut ne doivent pas avoir de type qui nécessite un destructeur (défini par l’utilisateur ou non).
Bibliothèque standard Extensions de syntaxe

Il est désormais possible de créer des extensions de syntaxe dans une crate et de l’utiliser dans une autre : c’est une limitation très ennuyeuse qui disparait ! Les extensions de syntaxe définies par l’utilisateur sont appelées macros et permettent de faire de la méta-programmation. Elles sont donc un outil puissant et non du sucre syntaxique !

Pour rappel, les extensions de syntaxe sont par exemple utilisées dans print! et println! pour la syntaxe « à la Python », il y a également des exemples dans la section d’au-dessus et d’en dessous !

DST

Depuis quelques temps, un travail est en cours pour prendre en charge les Dynamically-sized types (DST) dans Rust.

  • std::vec a été réécrite (dépréciée un temps au profit de std::vec_ng), et ~[T] a disparu.
Découpage

Afin d'avoir une séparation nette des fonctionnalités entre les modules et de pouvoir n'utiliser que les fonctionnalités nécessaires dans un module, std et extra sont découpées. On a donc désormais un std plus petit, et les modules résultant seront à terme gérés sur leur propre dépôt.

La documentation pour ces bibliothèques a ainsi été séparée.

libextra a été supprimée. Ses différentes fonctionnalités ont été séparées en plusieurs crates :

  • libarena
  • libcollections (dans laquelle a été migré std::trie ainsi que les types std::HashMap, std::HashSet et EnumSet)
  • libflate
  • libgetopts
  • libglob
  • libnum (contient désormais le trait Integer)
  • libsemver
  • libserialize (on y trouvera serialize::json qui a gagné une API à la JackonJSON).
  • libsync (modules de programmation concurrentielle)
  • libterm
  • libtest
  • libtime
  • libuuid
  • liburl
  • libworkcache

En outre, deux modules ont été extraits de la libstd :

  • librand
  • liblog

Ces découpages permettent également d’éviter les dépendances circulaires et donc de compiler plus de bibliothèques en parallèle. Cela devrait également améliorer légèrement les temps de compilation.

Compilateur
  • Avertissement pour les Result non-utilisés (désactivé par défaut).
  • Beaucoup d’options ont été enlevées et ajoutées, notamment ici.
  • Quelques optimisations sur la taille des binaires générés.
  • Les opérateurs composés (comme +=) ne peuvent plus être utilisés avec des variables potentiellement non-initialisées.
  • Le déréférencement est maintenant surchargeable. C’est une autre partie des changements sur les pointeurs intelligents. Un code tel que let x = *Rc::new(5) est maintenant valide. Il y a une pull request complémentaire qui déréférencera automatiquement les pointeurs intelligents lorsque approprié, pour éviter les expressions du type foo.borrow().get().borrow_mut().get() (ce qui facilitera l’utilisation des pointeurs de la bibliothèque standard qui remplacent @ et @mut).

LLVM aura bientôt un ramasse-miettes précis, le courriel annonce même que l’implémentation arrivera dans quelques mois (« pas dans quelques semaines ni dans quelques années ! »). Cela pourrait fournir une base solide à une implémentation d’un ramasse-miettes dans Rust.

Plateformes prises en charge

Rust fonctionne désormais sous Windows (7, Server 2008 R2) seulement x86, Linux (diverses distributions) ARM, x86 et x86-64, OSX 10.6 ("Snow Leopard") et ultérieurs x86 et x86-64, ainsi que Android.

Les procédures d'installation déjà en place pour la version 0.8 (pour Windows, Ubuntu, Arch Linux et Gentoo) décrites dans la dépêche adhoc sont toujours valables et ont été mises à jour pour cette version. Dès l'annonce, les paquets pour Ubuntu ont été générés dans le PPA hansjorg/rust, une compilation pour Arch est disponible dans le dépôt [community] et pour Gentoo, l'overlay rust contient un ebuild pour cette version. Le tutoriel détaille aussi l'installation sur les différentes plateformes.

Autres outils Autour du langage

Nick Cameron — alias nrc — a rejoint l'équipe de Mozilla dédiée à Rust, qui compterait désormais 6 personnes (discussion au MozSpace du 25 février). Nick a un doctorat en théorie des langages de programmation du Imperial College London (thèse intitulée Existential Types for Variance - Java Wildcards and Ownership Types), il travaillait depuis deux ans sur la composition et les graphiques de Gecko. Depuis, Aaron Turon a rejoint Mozilla Research à San Francisco. Une douzaine d’employés de Samsung s'occupent d’une autre partie du travail.

Un programme de triage de bugs a été lancé : si on s’inscrit, on reçoit une liste des plus vieux bugs afin de vérifier qu’ils sont toujours d’actualité, s’il y a des doublons, voire corriger le bug.

La façon dont sont traitées les RFC va évoluer, en effet la maturation du projet et l’activité toujours grandissante autour du langage nécessitaient un processus un peu plus rigoureux pour évaluer et implémenter les fonctionnalités de manière organisée.

Nouveau site web

Le thème du site web de Rust a été mis à jour, avec une présentation plus accrocheuse. On peut désormais télécharger des installateurs pour les plateformes Windows et Mac, et des binaires pour Mac ainsi que GNU/Linux, des versions 0.10 et nocturne.

Informations techniques

Une question a été posée sur Reddit : quels sont les types d’optimisation possibles en Rust ? (la plupart n’ayant malheureusement pas encore été implémentés, faute de temps)

La non-mutabilité par défaut permet de nombreuses optimisations, par exemple :

fn f(x: &int) { let y = *x; g(); let z = *x; println(z.to_str()); }

L’optimiseur peut transformer cela de manière valide en :

fn f(x: &int) { let y = *x; g(); println(y.to_str()); }

Et ce quelle que soit l’opération qu’effectue g(); car ici x est non-mutable (rappel : le mot mut doit être explicitement utilisé, comme ceci : fn f(mut x: &int)).

D’autre part, cela permettra aussi de faire des optimisations dans certaines boucles, par exemple en C/C++ :

int x = 0; foo(&x); for(int i = 0; i < x; i++) bar();

on ne sait pas si &x a été récupéré autre part depuis foo, ou si bar la modifie, on est donc obligé de recharger la valeur de x à chaque tour de boucle. En Rust, le compilateur sait si x a été emprunté ou pas. Remarque : ça n’est pas le plus beau bout de code que vous ayez vu mais il montre bien l’idée.

Vous pouvez aussi consulter une autre discussion à propos d’optimisations.

Chiffres

Depuis la dernière dépêche, Ohloh a mis à jour ses statistiques sur Rust. On peut ainsi voir que le nombre de personnes qui modifient du code Rust est relativement faible mais augmente (121 projets dans les projets recensés sur Ohloh). 1428 projets sont recensés sur GitHub.

Rust est le deuxième dépôt sur Github en nombre de tickets fermés sur l’année 2013, un chiffre très impressionnant qui donne une petite idée de l’énorme travail en cours sur le langage. Espérons que cette année soit au moins aussi fantastique pour Rust !

Computer Language Benchmark Game

Rust fait son entrée dans le fameux Computer Language Benchmark Game. Déjà avec un très bon benchmark, fasta. En effet, sur ce banc d’essai, Rust est aussi rapide que C++ en prenant moins de mémoire sans « tricher » (utiliser de bloc unsafe), contrairement à l’implémentation Haskell par exemple, qui utilise des unsafeUseAsCString et unsafeIndex.

D’autre part, on a aussi un mauvais banc d’essai, pidigits car l’implémentation de Rust, selon un des développeurs, « extra::bigint n’est pas tellement optimisé ni maintenu et est très très lent » et malgré un commit pour améliorer les performances de bigint (20× plus rapide). Il convient néanmoins de préciser que les meilleurs résultats sur ce benchmark sont réalisés par des programmes utilisant GMP.

Vous pouvez consulter la comparaison avec le C et le C++ sur X86-64. En comparant les résultats sur X86, on voit que les écarts sont moindres sur plateforme 64 bits. Rust n’a pas encore été vraiment optimisé (LLVM ne peut notamment pas effectuer certaines optimisations car on doit lui fournir plus d’informations), ce qui explique l’écart de performance encore important avec le C ou le C++, dont les compilateurs ont quand même plusieurs dizaines d’années d’optimisation derrière eux. De plus, la différence de performance avec un code lambda (qui ne sollicite pas de manière intensive la machine comme lors de ces bancs d’essai) est beaucoup plus faible.

Anecdotes

Sur Reddit, plusieurs utilisateurs indiquent pourquoi ils ont choisi Rust plutôt que d’autres langages.

Il a été de nombreuses fois demandé si Rust prendrait en charge les tail call optimizations, c’est-à-dire l’optimisation des récursions terminales. C’est une fonctionnalité présente dans les langages fonctionnels, qui transforme l’appel récursif en itération (donc série d’étapes séquentielles) lors de la compilation, ce qui est bien plus performant et sauve de la place sur la pile. Un courriel envoyé sur la liste de diffusion du projet explique pourquoi elle ne sera jamais implémentée.

Il arrive régulièrement que quelqu’un poste, sur le sous-reddit (sous-partie du site web Reddit) consacré à Rust, un sujet en rapport avec le jeu Rust, un jeu de survie en développement également, et disponible sur GNU/Linux! (exemples : ici, ici, ici).

Du coup, le sous-Reddit a été renommé récemment (et temporairement?) en Rust is not a game where naked men murder each other with hatchets (« Rust n’est pas un jeu où des hommes nus s’entretuent avec des haches »).

Servo

Servo est un moteur de rendu HTML et CSS expérimental développé en Rust par Mozilla, Samsung le porte sur Android et les processeurs ARM. L'objectif est de tester un moteur fortement parallélisé dans tous ses aspects (rendu, mise en page, analyse HTML, lecture d'image) en utilisant les tâches isolées. Mozilla ne prévoit pas de sortie immédiate de Servo, puisque son succès repose sur la finalisation de Rust.

Le nom du moteur de rendu vient du robot Tom Servo de la série télévisée américaine Mystery Science Theater 3000.

À noter que les sources de Servo incluent une version figée de Rust. Au 3 avril, c'est la version du 24 février de Rust qui est utilisée.

Feuille de route

Bien qu'il ne soit pas prévu d'intégrer ce moteur dans les projets Mozilla, le projet est avancé et quelques captures d'écran ont été publiées. Pour 2014, la feuille de route est ambitieuse :

  • 1er trimestre, pouvoir naviguer sur Wikipédia (passer le test Acid2, gestion des appareils à haute densité de pixels (HiDPI)…),
  • 2nd trimestre, prendre en charge des applications web simples (passer le test Acid3, gérer le Javascript et Ajax, le webgl…),
  • 3ème trimestre, ajouter des fonctionnalités et tests architecturaux (TLS/SSL, système de cache, canvas, web animations…),
  • 4ème trimestre, ajouter une interface (multiprocessus, isolation (sandboxing), marques-pages, historiques, témoins (cookies), extensions, etc.).

En mars, Mozilla a publié trois nouvelles offres d'emploi pour travailler sur Servo.

Évolutions Liens

Comme dans les précédentes dépêches, sauf indication contraire, les contenus liés sont en anglais. Et il y en a un nombre certain.

Notes de version Récapitulatifs This Week in Rust

Si vous voulez suivre le mouvement de tout ce qui se passe à propos de Rust sans avoir à lire le détail des commits, des annonces sur la liste de diffusion ou de Reddit, le blog This Week in Rust fait une synthèse hebdomadaire des nouveautés et actualités autour de Rust :

Vous pouvez voir que désormais sont indiqués les nouveaux contributeurs rejoignant le projet, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y en a beaucoup !

Meeting Weekly

Les employés de Mozilla se rencontrent (par IRC) chaque mardi à 10h du matin, heure du pacifique (UTC-8). C’est ensuite enregistré sur Etherpad et archivé sur le wiki de Rust (sur Github).

  • 14/01 (Friend of the Tree; statics on traits; env pointers; lang freeze; iterator naming; statics; docs on primitives)
  • 21/01 (primitive impl lang items; env ptrs; boehm; fmt::Default; foo_opt => foo; \xNN; #[no_mangle]; crate_type="lib")
  • 28/01 (Friend of the Tree; default type params; allocators; dylib to extra; unused Result warning; attributes; I/O; visit_glue)
  • 04/02 (libprim; operator overloading; using system LLVM)
  • 11/02 (Friend of the Tree; binding in struct patterns; rules on static values; crate keyword; pizza; finally macro; implicit trait bounds)
  • 18/02 (if_ok!, issue numbers in commits, debug assertions, hash trait, vector syntax)
  • 27/02 (Friend of the Tree; TotalEq; weak extern fn; channel names; relative paths)
  • 11/03 (self argument destructuring; type hints; coercion rules; unsafe ptrs)
  • 18/03 (Friend of the Tree; RFCs; 0.10; documentation; RFC review)
Évènements Présentations

Diaporama et/ou vidéos de présentations concernant Rust.

Tutoriels et documentation Projets

rust-ci, le projet indépendant qui liste les projets Rust qui utilisent Travis-CI comme plateforme d'intégration continue, a subi quelques mises à jour : catégorisation des projets, envoi de la documentation lors de l'exécution du projet dans Travis-CI.

Il y a un projet qui existe depuis un moment mais qui n’a jamais été présenté ici, c’est un compilateur de Rust vers Javascript.

Nouveaux projets

Voici maintenant la liste des nouveaux projets écrits en Rust. La majorité sont petits et sont très souvent dans un état de développement pas très avancé. En effet, ce sont souvent des projets personnels pour apprendre et tester le langage.

Futur Conclusion

Un énorme réusinage et nettoyage qui permet d’envisager l’avenir de Rust plus sereinement, avec un code plus simple et mieux organisé, mais qui nécessitera encore une fois un peu de boulot pour les projets programmés en Rust.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Catégories: Nouvelles du Libre

Nouvelle vulnérabilité dans l’implémentation OpenSSL

Linuxfr - mar, 08/04/2014 - 09:57

Une vulnérabilité dans l’implémentation de l’extension heartbeat (RFC 6520) d’OpenSSL a été découverte conjointement par une équipe de chercheurs en sécurité (Riku, Antti and Matti) à Codenomicon et Neel Mehta de Google Securité. On retrouve ici un vieux bogue des familles : le read overrun.

OpenSSL 1.0.1, jusqu’à 1.0.1f inclus, et OpenSSL 1.0.2-beta1 sont affectés. Ce sont les versions utilisées dans la plupart des distributions.

Cette dernière permet la lecture de 64 Kio dans la mémoire des clients et serveurs affectés (mais l’attaque peut être rejouée à chaque heartbeat), autorisant la lecture de données comme les clés privées et, bien sûr, les données échangées une fois ces dernières retrouvées (et ce, même en mode hors ligne s’il n’y avait pas de forward secrecy utilisé).

Il est difficile, voire impossible, de faire une détection post‐mortem d’infiltration, l’attaque ne laissant pas d’entrée suspecte dans le journal système.

Passer à OpenSSL 1.0.1g, redémarrer tous les services utilisant libssl et remplacer l’intégralité de ses certificats (la clef privée étant vulnérable) est donc nécessaire.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Catégories: Nouvelles du Libre

Revue de presse de l'April pour la semaine 14 de l'année 2014

Linuxfr - mar, 08/04/2014 - 09:56

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[Blogs LeMonde.fr] Des projets open-source qui changent le monde

Par Anne-Sophie Novel, le dimanche 6 avril 2014. Extrait:

Ouverture, partage, transparence, inclusion et autonomie font partie des maîtres-mots de l'Open-Week qui se déroule en Ile-de-France jusqu'au 11 avril. Une occasion rêvée pour revenir sur de multiples projets développés dans un état d'esprit et une culture libres et ouverts.

Lien vers l'article original: http://alternatives.blog.lemonde.fr/2014/04/06/ces-projets-open-source-qui-changent-le-monde

Et aussi:

[ZDNet] Grenoble a une adjointe au maire déléguée à l'open data et veut utiliser des logiciels libres

Par Thierry Noisette, le samedi 5 avril 2014. Extrait:

Laurence Comparat est devenue adjointe avec en délégation l'accès à l'information et aux données publiques. La liste menée par EELV avait annoncé sa volonté de développer l'open data et l'usage des logiciels libres.

Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/grenoble-a-une-adjointe-au-maire-deleguee-a-l-open-data-et-veut-utiliser-des-logiciels-libres-39799519.htm

Et aussi:

[PC INpact] Le site Internet du gouvernement passe à l’heure des Creative Commons

Par Xavier Berne, le vendredi 4 avril 2014. Extrait:

Depuis quelques jours, le site du gouvernement indique que les vidéos, textes et infographies de ce portail officiel se trouvent d’office sous licence Creative Commons. Une évolution récente qui n’est toutefois pas encore à la mesure de ce qui peut se faire à l’étranger, par exemple aux États-Unis ou en Angleterre. Explications.

Lien vers l'article original: http://www.pcinpact.com/news/86881-le-site-internet-gouvernement-passe-a-l-heure-creative-commons.htm

Et aussi:

[Numerama] La surveillance de masse contestée à nouveau devant la CEDH

Par Julien L., le vendredi 4 avril 2014. Extrait:

Treize organisations de défense des droits et libertés sur Internet en Europe dont la Quadrature du Net ont joint leurs forces pour soutenir une action juridique lancée en octobre devant la CEDH et dont l'objet conteste la légalité de la surveillance de masse.

Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/28989-la-surveillance-de-masse-contestee-a-nouveau-devant-la-cedh.html

Et aussi:

[metronews] Le nouveau patron de Mozilla contraint de démissionner pour ses prises de position homophobes

Par Frédéric Boutier, le vendredi 4 avril 2014. Extrait:

Que retiendra t-on de Brendan Eich, l'ex nouveau patron de Mozilla? L'invention du langage Javascript, ou ses prises de position contre le mariage homosexuel?

Lien vers l'article original: http://www.metronews.fr/high-tech/le-nouveau-patron-de-mozilla-contraint-de-demissionner-pour-ses-prises-de-position-homophobes/mndd!QX8QDrldZ2sw6

Et aussi:

[Rue89] Moi ministre du Numérique, je ne resterai pas longtemps ministre

Par Xavier de La Porte, le jeudi 3 avril 2014. Extrait:

Qu’adviendra-t-il du numérique dans ce nouveau gouvernement? Pour l’instant, plus de ministère délégué aux PME, à l’Innovation et à l’Economie numérique, comme il en existait un sous le gouvernement Ayrault; dans le gouvernement de Manuel Valls, le numérique est rattaché directement à l’économie, Arnaud Montebourg devenant ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique.

Lien vers l'article original: http://rue89.nouvelobs.com/2014/04/03/ministre-numerique-resterai-longtemps-ministre-251192

Et aussi:

[Libération.fr] La neutralité du Net est un spot de combat

Par Erwan CARIO, le jeudi 3 avril 2014. Extrait:

C’est une définition simple et concise: «Le principe de "neutralité de l’Internet" signifie que tout le trafic devrait être traité de la même manière, sans discrimination, restriction ou interférence, quels que soient l’émetteur, le récepteur, le type, le contenu, l’appareil, le service ou l’application.» Rien de bien original, puisque c’est ainsi qu’a été explicité en 2003, par Tim Wu, professeur à l’université Columbia, à New York, ce principe fondateur du réseau mondial.

Lien vers l'article original: http://ecrans.liberation.fr/ecrans/2014/04/03/la-neutralite-du-net-est-un-spot-de-combat_993034

Et aussi:

[OpenSource.com] Logiciels et matériels libres font le bonheur de l'éducation

Par Jonathan Muckell (traduction framablog), le mardi 1 avril 2014. Extrait:

Le cours de Physical computing associe l’utilisation du matériel et du logiciel pour détecter et contrôler les interactions entre les utilisateurs et l’environnement. Elle peut repérer et répondre à des actions, par exemple en détectant la localisation des véhicules à une intersection et en ajustant le réglage des feux. Le domaine de l’informatique physique est relativement vaste, englobant des spécialités telles que la robotique, les microcontrôleurs, l’impression 3D et les vêtements intelligents.

Lien vers l'article original: http://www.framablog.org/index.php/post/2014/04/01/logiciel-materiel-libre-education

[Le Figaro] Comment le «hackathon» réinvente l'innovation en entreprise

Par Lucie Ronfaut, le lundi 31 mars 2014. Extrait:

Axa, Pernod Ricard et la SNCF ont adopté les méthodes de Facebook. Elles font plancher des week-ends entiers des génies de l'informatique sur des projets d'applications et de services en ligne. Enquête sur un phénomène.

Lien vers l'article original: http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2014/03/31/01007-20140331ARTFIG00112-hackathons-les-marathons-de-l-innovation-font-courir-les-geants-de-l-industrie-et-des-services.php

Et aussi:

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Catégories: Nouvelles du Libre

SimpleCRM OsUX : Linux ranime votre ancien "Pentium"

Toolinux - mar, 08/04/2014 - 00:00

SimpleCRMOsUX entend transformer un "vieux PC" en station de travail bureautique. Un travail "made in France".

- Logiciels
Catégories: Nouvelles du Libre

PiTiVi, le logiciel de montage vidéo libre, cherche des fonds

Toolinux - lun, 07/04/2014 - 23:28

600 personnes ont déjà apporté leur soutien au développement de ce logiciel opensource, qui atteindra bientôt 20.000 euros.

- Développement
Catégories: Nouvelles du Libre

SUSE Linux Enterprise Server sur Google Compute Engine

Toolinux - lun, 07/04/2014 - 23:20

Après Windows Azure, l'éditeur annonce la disponibilité générale de son système d'exploitation SUSE Linux Enterprise Server en environnement Google Compute Engine, pour tous types d'instances de machine.

- Logiciels
Catégories: Nouvelles du Libre

Avira : une meilleure protection pour Android

Toolinux - lun, 07/04/2014 - 23:15

Avira vient d'annoncer le lancement d'une nouvelle application de sécurité sur Android pour smartphones et tablettes. En ajoutant trois fonctionnalités.

- Logiciels
Catégories: Nouvelles du Libre

Hadoop : Pentaho Business Analytics certifié sur Cloudera 5

Toolinux - lun, 07/04/2014 - 23:00

Pentaho annonce la certification de Pentaho Business Analytics sur Cloudera 5, plateforme de données unifiée de Cloudera.

- Logiciels
Catégories: Nouvelles du Libre

AlbatrOS prend son envol

Linuxfr - lun, 07/04/2014 - 20:42

Dibab est un outil initialement écrit par Yann Le Doaré pour faciliter le développement de LinuxConsole 2.0, une distribution indépendante qui sert à transformer d’anciens ordinateurs en consoles de jeu (référencée sur Distrowatch depuis 2004).

Parallèlement à LinuxConsole, Dibab s’est étoffé pour produire différents CD vif (live-CD) et Live-USB optimisés pour les configurations modestes, mais qui contient des logiciels récents, qui ne sont pas forcément des jeux (LibreOffice, GIMP…).

C’est cette image ISO, baptisée récemment AlbatrOS 2.1, que présente cette dépêche. AlbatrOS est le nouveau nom de la distribution de base.

Sommaire AlbatrOS vs Dibab

Créé et maintenu originellement par Yann Le Doaré, l’outil Dibab a permis de fédérer cette année un collectif, qui a souhaité explorer les possibilités modulaires et la légèreté de cet outil afin de produire diverses sous‐distributions. Dibab a donc été amélioré pour pouvoir générer des CD amorçables différents, suivant l’utilisation choisie.

Dans le cadre de l’association LanPower, Patrice a participé au projet visant à produire LinuxConsole 2.0, qui est sorti au mois de décembre 2013. Outre les outils de base permettant une gestion de l’ordinateur, la majeure partie du CD est centrée sur les jeux libres, avec notamment Super TuxKart, Foobillard, 2h4u et Danger Deep.
Malgré tout le soin pris pour réaliser cette version et sa mise en ligne, nous avons eu assez peu de retour sur son utilisation.

Par ailleurs, un dérivé orienté multimedia est mis au point en association avec Clément Berard, qui s’occupe de l’intégration de XBMC sur la base AlbatrOS. Le CD final devrait permettre de déployer un media center sur un ordinateur modeste, à l’instar d’autres distributions spécifiques (Openelec, GeexBox). Il n’y pas, actuellement, d’interface de jeux pour XBMC, mais cet ensemble média pourrait constituer dans le futur l’interface de LinuxConsole 3.

Un autre membre du collectif (Franck, dit l’Archeolog) a souhaité adapter Dibab pour une utilisation spécifique : une distribution typée Bureautique tournant sur un ordinateur modeste. Ce dérivé s’appelle Papyrus.
Si cette idée semblait dans un premier temps s’éloigner de l’objectif initial, le but reste, à terme, d’employer des ordinateurs anciens comme stations de travail. Les premiers essais permettent de faire tourner sur un ordinosaure de 2005 équipé d’1 Gio de RAM l’ensemble GIMP, Inkscape, LibreOffice, en toute fluidité (pour les ordinateurs d’avant 2003, il faudrait se rabattre sur une distribution de type Toutou Linux Retro ou Slitaz).

AlbatrOS, la distribution « mère »

Côté pratique, générer et tester des images ISO spécifiques à chaque usage, en intégrant des ensembles différents de logiciels, s’est vite révélé difficile à gérer.

Un nouveau mode de développement a donc été mis en place : avant de produire des sous‐distributions spécifiques (Papyrus, LinuxConsole, XBMC…), on génère les logiciels spécifiques à ces distributions, sous forme de paquets (simples à mettre à jour, contrairement à des ISO).

Le gestionnaire de paquets, basé sur opkg, doit permettre d’installer des programmes spécifiques.

L’installation de ces paquets supplémentaires est opérationnelle même en live CD, tant qu’il y a de la RAM disponible. Ceci est une des caractéristiques originales importantes d’AlbatrOS.

AlbatrOS n’est donc pas une distribution classique, mais s’inspire plutôt du modèle des systèmes d’exploitation pour smartphones : on n’a pas vraiment le choix pour le système de base (bureau LXDE), et l’on installe seulement des applications.

La base d’AlbatrOS permet un démarrage léger et très véloce, qui demande moins de 400 Mio de RAM. Cette base est, de plus, nativement multilingue : pour l’instant, trois langues sont disponibles au choix dès le démarrage (espagnol, français et anglais).

Les diverses images ISO sont installables sur une clé ou un disque USB, avec unetbootin.
On peut aussi installer le système « à côté » de Windows grâce à un wubi modifié.

Un fonctionnement simplifié
  • le système de fichiers global est simplifié au maximum :
    • noyau,
    • initramfs (avec BusyBox),
    • module drivers (fichiers _ko_) en SquashFS,
    • module firmwares (issus de firmware-nonfree de chez Debian) en SquashFS,
    • module x86, qui contient tous les programmes et bibliothèques « de base », en SquashFS également ;
  • bureau LXDE ;
  • gestionnaire réseau Networkmanager ;
  • gestionnaire de fichiers PCManFM ;
  • gestionnaire d’extensions par paquets opkg.
Modules spécifiques aux sous‐distributions

Chaque sous‐distribution contient un module (fichier squashfs) du nom de cette sous‐distribution :

  • pour LinuxConsole, ce module (linuxconsole-x86.squashfs) contient des jeux directement utilisables ;
  • pour Papyrus, le module papyrus-x86.squashfs contient des outils pour la bureautique.

La taille d’une image ISO de sous‐distribution est proche de 700 Mio, il est possible d’utiliser opkg pour installer d’autres programmes.

Nouveautés Dates de sortie

Nous essaierons de proposer une nouvelle ISO à chaque fois que le noyau aura changé de version majeure, en proposant la dernière version stable du noyau précédent. Par exemple : la version 2.1 utilise le noyau 3.13.8, qui est la dernière version de la branche 3.13 à la date où le noyau 3.14 est sorti.

Persistance de données

Les données utilisateur (programmes installés, préférences…) sont maintenant sauvegardées, quand on est mode live USB ou wubi.

NB : en mode live USB, il faut une clé USB au format ext(2,3,4), le format FAT32 ne gérant pas les liens symboliques.

Gestionnaire de paquets

La gestion de paquets se fait grâce à opkg. Le gestionnaire est un client GTK 2 pour opkg (opgk-gui).

Steam

Une version de Steam est installable, générée depuis https://github.com/GhostSquad57/Steam-Installer-for-Wheezy, dont la licence non libre inclut une clause assimilable à du NC, d’après http://metadata.ftp-master.debian.org/changelogs/non-free/s/steam/steam_1.0.0.45-1_copyright.

Google Chrome

On a maintenant le choix entre Google Chrome ou Firefox (28).

GTK+3

GTK+3 a été rajouté, pour ne pas être dépendant seulement de GTK+2.

LibQt

La bibliothèque Qt a, elle aussi, été intégrée.

Utiliser AlbatrOS 2.1

Dans tous les cas, il vous faudra télécharger l’ISO.

Mode liveusb
  • formater votre clé en ext(2,3,4) ;
  • télécharger unetbootin ;
  • installer l’ISO sur la clé avec cet outil.
Mode wubi
  • télécharger dibab.exe ;
  • déplacer cet exécutable dans le même dossier que l’ISO ;
  • le lancer.
Projets futurs Construire une version personnalisée

Une autre spécificité de Dibab est qu’il n’y a pas besoin d’être root pour lancer le build.
Les outils de développements « classiques » (gcc, make…) devront bien sûr être installés avant de commencer (voir le fichier configure).

Récupération du code source git clone git@bitbucket.org:yledoare/dibab.git Génération du fichier de configuration make config.ini Édition du fichier de configuration
  • Choix de la version du noyau
  • Choix de la version de BusyBox
Édition des paquets à compiler pour l’ISO (fichier SquashFS) vim packages/list-x86 Édition des paquets supplémentaires vim packages/list-opkg Lancement de la génération complète makeTélécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Catégories: Nouvelles du Libre

Appel à partenariat pour créer d'autres Petits hackers

Linuxfr - lun, 07/04/2014 - 13:39

Un appel à projet sur l’éducation populaire et la jeunesse autour du numérique vient d’être lancé. Et nous, à la Maison du libre (mld29.net), dans la dynamique des Fabriques du ponant (consortium fondé entre Les petits débrouillards Bretagne, La Maison du Libre et Telecom Bretagne), nous avons créé un club d’informatique et d’électronique pour les jeunes qui a maintenant 4 ans d’existence (détails dans la seconde partie de la dépêche).

Nous (c’est pas encore défini si c’est la Maison du libre, les Fabriques du ponant et /ou le Patronage laïque Guérin) avons avec cet appel à projet l’envie d’étendre ce travail sur d’autres territoires bretons. Cela sera aussi pour nous l’occasion d’approfondir notre « club » avec des ouvertures le mercredi, et pendant les vacances scolaires.

Donc pour pouvoir étendre ce travail auprès des jeunes, nous recherchons des partenaires en Bretagne.

Quatre ans d'activité du club d’informatique et d’électronique pour les jeunes

C’est un refuge pour tous les jeunes geeks qui peuvent être un peu en décalage du fait de leur passion, avec leur cercle social, mais c’est aussi un moyen d’expliquer ce qu’est le libre dans son ensemble. Le type d’activité que nous avons développé c’est installation GNU/linux, découverte du bash et des scripts, apprentissage de vi, initiation à l’électronique, création de robot, développement d’un jeu vidéo sur téléphone portable, TCP/IP, serveur apache, blender, etc. Bref que du libre.

Avec ces jeunes nous avons aussi organisé un stage de découverte électro-multimedia dans une structure de quartier (le patronage laïque). Nos petits hackers ont animé pendant une semaine des initiations autour de l’Arduino, Blender, screencast (pour pouvoir créer sa chaine YouTube) et GIMP (retouche photo).

Toujours avec le patronage laïque Guérin, nous avons organisé un camp geek où les jeunes de la structure ont pu vivre leur passion de SF, fantastique, jeux vidéo et un peu d’électronique. Et enfin, le patronage laïque a aussi lancé une activité autour de Minecraft où le patron se sert de ce jeu vidéo de création de monde virtuel pour travailler sur le vivre ensemble.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Catégories: Nouvelles du Libre

AFUP Lyon - 10 avril : conférence sur MySQL

Linuxfr - lun, 07/04/2014 - 12:41

L'antenne lyonnaise de l'AFUP (Association Française des Utilisateurs de PHP) organise le 10 avril prochain une conférence sur le SGBD MySQL. Celle-ci sera animée par Olivier Zemrag, consultant MySQL chez Oracle.

La présentation abordera donc différentes thématiques, dont :

  • comment retrouver des infos rapidement en cas d’erreur ;
  • la configuration de MySQL ;
  • des conseils au niveau de l’indexation ;
  • des exemples d’utilisation de la base performance_schema.

La conférence aura lieu dans le grand amphithéâtre d’Epitech Lyon, au 86 boulevard Marius Vivier-Merle 69003 Lyon, à 18h30 le 10 avril 2014.

Les inscriptions à cette conférence gratuite se font sur cette page.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Catégories: Nouvelles du Libre

Création de l'association Open Food Facts et assemblée constitutive au NUMA à Paris le 11 avril 2014

Linuxfr - lun, 07/04/2014 - 07:54

Open Food Facts a débuté il y a maintenant 2 ans, le temps passe vite ! Jusqu'à présent tous les efforts ont porté sur le fond plutôt que sur la forme : le projet se développe bien, la base de produits grandit et s'internationalise, mais il n'existe pas encore de structure juridique dédiée à Open Food Facts (le projet est pour l'instant "abrité" par l'entreprise unipersonnelle du fondateur dont l'activité principale est l'édition du site Recettes de Cuisine).

Le projet Open Food Facts est collaboratif et à but non lucratif, créer une association 1901 pour le porter est donc tout indiqué.

Pourquoi une association ?

Cette association permettra de ré-affirmer le caractère non-lucratif du projet, de permettre à plus de personnes de s'impliquer dans plus d'aspects du projet, et de rendre possible l'obtention de ressources pour développer plus d'activités.

Préparation de la création de l'association et assemblée constitutive

La création de l'association est en cours de préparation sur le wiki d'Open Food Facts. L'association sera effectivement créée à la suite de l'assemblée constitutive qui aura lieu au NUMA le soir du vendredi 11 avril 2014. Beaucoup de contributeurs et de participants au projet n'étant pas parisiens, il sera possible d'utiliser Internet pour s'inscrire sur la liste des membres, se présenter au conseil d'administration, et voter pour l'élection du conseil d'administration.

Statuts de l'association

Un projet de statuts est en ligne sur le wiki, que vous pouvez commenter sur la page de discussion associée.

Inscription sur la liste des membres

Si vous avez envie de rejoindre l'association (ce n'est pas obligatoire pour contribuer au projet, mais tous les participants sont encouragés à adhérer, en particulier si elles et ils souhaitent s'impliquer au delà du simple ajout de produits), vous pouvez vous inscrire sur la liste des membres.

Candidatures pour le conseil d'administration

Si vous souhaitez vous impliquer dans la gestion quotidienne de l'association, vous pouvez présenter votre candidature au conseil d'administration. Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 30 mars 2014.

À voir également : le calendrier et les modalités de l'élection du conseil d'administration.

Nous espérons que vous serez nombreuses et nombreux à rejoindre l'association, et que nous aurons le plaisir d'échanger avec celles et ceux d'entre vous qui habitent en région parisienne lors de l'assemblée constitutive au NUMA. Cette soirée sera également l'occasion de vous présenter les projets en cours et à venir, et à vous inviter à y participer et à en lancer d'autres.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Catégories: Nouvelles du Libre

Ubuntu One s'arrête le 1er juin

Toolinux - lun, 07/04/2014 - 06:40

Le service cloud d'Ubuntu arrête les frais. A partir du premier juin, vous devrez avoir trouvé d'autres latitudes.

- Logiciels
Catégories: Nouvelles du Libre

Syndiquer le contenu