Nouvelles du Libre

Radare2 lance son Radare Summer of Code

Linuxfr - il y a 2 heures 53 sec

Radare2 a tenté d'être accepté dans un Google Summer of Code, mais n'a pas été retenu. Au lieu de se lamenter sur son sort, le projet a décidé de lancer son propre Radare Summer of Code !
Pour mémoire, radare2 est un framework d'analyse de binaires déjà évoqué sur Linuxfr.

N'étant pas un gros projet comme Rails, les ambitions sont moindres et les règles différentes :

  • moins de budget ;
  • les mentors ne sont pas payés ;
  • l'intégralité des dons récoltés ira aux participants ;
  • il n'y a pas besoin d'être étudiant pour participer ;
  • les participants repartiront avec un t-shirt des des autocollants.
Radare2, c'est quoi ?

Pour rappel, radare2, c'est un cadriciel complet pour analyser des binaires :

  • multi-architectures : GNU/Linux, Android, *BSD, OSX, iPhoneOS, Windows{32,64} et Solaris ;
  • multi-platformes : 8051, x86{16,32,64}, dalvik, avr, arc{4,compact}, arm, aarch64, c55x+, java, powerpc, sparc, mips, bf, pe{32,64}, te, [fat]mach0{32,64}, elf{32,64}, bios/uefi, dex and java classes ;
  • scriptable en : Vala, Go, Python, Guile, Ruby, Perl, Lua, Java, JavaScript, sh…
  • un éditeur hexadécimal complet ;
  • un (dés)assembleur (récursif !), avec coloration syntaxique ;
  • un débogueur natif, mais il est possible d'utiliser GDB en backend, voir même débogueur brainfuck !
  • la possibilité d'afficher des données sous de multiples formats: int, float, désassemblé, timestamps…
  • la possibilité de faire des recherches par patterns, checksums…
  • un support des disques, processus, fichiers et flux ;
  • du binary diffing (comparaison de binaires), que ce soit sous forme traditionnelle, ou sous forme de graphes ;
  • analyse de code, au niveau des opcodes, des blocks, ou encore des fonctions ;
  • une machine virtuelle, permettant d'émuler du code ;
  • une interface web permettant de travailler de manière collaborative.
Calendrier :
  • 22 avril - ouverture des inscriptions ;
  • 3 mai - fermeture des inscriptions ;
  • 8 mai - annonce des candidats/tâches sélectionnées ;
  • 17 juin - début de la période de code ;
  • 16 septembre - fin de la période de code ;
  • 27 septembre - le code produit doit être fusionné dans la branche principale.
Organisation du projet

La majorité du développement se déroule sur github, qui sert également de bugtracker. Pour la communication, les pads et IRC sont privilégiés à la mailling list. Le projet utilise une suite de tests unitaires, une instance Jenkins ainsi que Coverity , pour éviter les régressions.

Tâches

Bien qu'étant un projet orienté bas-niveau, il y en a pour tout les goûts :

  • améliorer/refactorer l'interface web ;
  • ajouter un support des templates à la 010Editor ;
  • continuer d'intégrer sdb dans radare2 ;
  • améliorer le compilateur de shellcodes ;
  • terminer de concevoir/implémenter l'émulateur de code ;
  • améliorer la compatibilité avec les outils Windows (WinDBG/PDB) ;
  • ajouter le support de nouvelles architectures ;
  • mettre à jour l'interface graphique.
Conclusion

Le projet recherche donc des dons ainsi que des curieux pour participer :)

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Catégories: Nouvelles du Libre

C : Science et éducation : EZ-Draw 1.2 est sorti

Linuxfr - il y a 2 heures 32 min

Pour qui veut apprendre à réaliser une interface graphique, il y a un choix très grand de langages et de toolkits. Dans le cas particulier du langage C (ou C++), les toolkits communément utilisés (GTK+, Qt, etc) sont très complets mais nécessitent un important effort d'apprentissage ; pour tout dire, ils ne sont clairement pas adaptés pour le débutant ou l'autodidacte. C'est pour cette raison que je développe EZ-Draw depuis maintenant 6 ans, et j'ai le plaisir de vous annoncer la sortie de la nouvelle version 1.2.

EZ-Draw ("Easy Draw") est une petite boîte à outil graphique pour le langage C, fonctionnant à la fois sous Linux, Mac OS X et Windows (toutes versions).

EZ-Draw est conçu pour l'apprentissage de la programmation événementielle et des interfaces graphiques. Il permet de créer de façon très simple des fenêtres, y dessiner, réagir à la souris et au clavier, faire des animations.

Au menu des nouveautés :

  • Lecture et affichage des images aux formats PNG, JPEG, GIF et BMP ;
  • Nouvelle documentation réécrite avec Sphinx ;
  • Traduction de tout le projet en anglais, et documentation bilingue ;
  • Nouveaux jeux : Doodle in London, 2048 / 2584, Bubblet.

Le logiciel est sous licence LGPL; il est utilisé en particulier dans la Licence d'Informatique de l'Université d'Aix-Marseille, dans des projets d'algorithmique ou des projets de jeux en 2D (souvent inspirés des jeux sur smartphone).

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Catégories: Nouvelles du Libre

Opigno LMS, basé sur Drupal, compatible SCORM 2004

Toolinux - jeu, 17/04/2014 - 23:58

La version 1.9 d'Opigno, lancée le 11 avril sur opigno.org, offre désormais la compatibilité SCORM 2004. Une première étape nécessaire avant l'implémentation future de TinCan.

- Logiciels
Catégories: Nouvelles du Libre

Où est le (ou la) « Meilleur Dev de France » ?

Toolinux - jeu, 17/04/2014 - 23:35

Salesforce.com s'est cette année à Going To Digital, organisateur du Meilleur Dev de France, pour le plus grand concours de code jamais organisé dans le pays.

- Revue de presse
Catégories: Nouvelles du Libre

OpenStack met Dell et Red Hat d'accord

Toolinux - jeu, 17/04/2014 - 23:21

Dell et Red Hat s'associent et proposent des solutions OpenShift pour des environnements Cloud hybrides. Ils travaillent par ailleurs aux futures améliorations de Docker, le moteur de conteneurs Linux.

- Services
Catégories: Nouvelles du Libre

Rennes : atelier d'initiation à Vim le 22 avril

Toolinux - jeu, 17/04/2014 - 23:20

L'association Actux organise deux événements autour de Vim. Vim est un éditeur de texte libre généralement assez difficile d'accès aux débutants.

- Evénements et séminaires
Catégories: Nouvelles du Libre

“Open Software-Defined Storage” au centre client HP de Grenoble

Toolinux - jeu, 17/04/2014 - 23:11

Red Hat annonce la disponibilité de sa plate-forme de stockage Open software-defined storage (Open SDS) au centre de service client HP de Grenoble.

- Services
Catégories: Nouvelles du Libre

CMSday 2014 le 17 juin à Paris

Toolinux - jeu, 17/04/2014 - 23:05

Une nouvelle édition de l'événement dédié à la gestion de contenu open source et aux stratégies numériques dévoile son programme.

- Evénements et séminaires
Catégories: Nouvelles du Libre

Signing party au salon Solutions Linux le 20 mai 2014

Linuxfr - jeu, 17/04/2014 - 10:45

En ces temps troublés, il est important de sécuriser nos échanges d'information — en chiffrant — ainsi que la distribution de logiciels — en signant les publications.

À cette fin, le salon Solutions Linux, Libres et Open Source sera l'occasion d'une signing party PGP, le 20 mai 2014 à 18h près du stand Debian France. Cette signing party est ouverte à tous les visiteurs et exposants du salon.

Pour faciliter les échanges d'empreintes de clefs en cas d'affluence, il est possible que nous utilisions une liste officielle de participants selon le protocole de Zimmermann-Sassaman. Pour préparer cela, il est demandé aux participants de me contacter en m'envoyant leur clef publique. Selon la méthode de signing party retenue, je publierai ultérieurement des instructions plus précises.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Catégories: Nouvelles du Libre

GNOME 3.12 : sans domicile

Linuxfr - jeu, 17/04/2014 - 06:54

La fondation GNOME a publié sa nouvelle mouture. Au menu, autant de remaniements que de stabilisations. Le projet n’a jamais fait preuve d’autant de vitalité, et pourtant a rarement été aussi inaccessible.

Totem et GEdit ont fait leur révolution. La recherche et le menu système du shell s’étoffent, la prise en charge de Wayland continue, GNOME 3 progresse significativement avec cette version, encore faut‐il réussir à l’installer !

Sommaire

Note d’Étienne BERSAC : à cause de soucis de santé, cette dépêche arrive très tard. Merci à Thomas DEBESSE d’avoir rédigé sous ma dictée la majeure partie de la dépêche !

Nouveaux widgets pour nouvelle ergonomie

Un nouveau widget est disponible dans GTK+ : le menu « Popover » (ou fenêtre en surimpression). Il s’agit d’une boîte de dialogue avec le comportement d’un menu et la généricité d’une boîte de dialogue. Ce widget est issu du monde mobile.

Une des grandes forces des popovers, c’est d’être plus facile à utiliser que des composants de liste, d’être un conteneur permettant d’embarquer tout type de widget, de montrer à quel composant graphique le popover fait référence (puisqu'il pointe vers lui), de moins casser la concentration d’une boîte de dialogue… Il ne remplacera pas tout, mais une bonne partie des interactions pourrait se faire via des popovers dans le futur.

À l'avenir (GNOME 3.14, selon Allan Day), GTK+ pourra convertir automatiquement les boutons-menu de manière à utiliser les popovers.

Menu global allégé

Le menu global d’application (dit AppMenu ou GMenu), celui qui apparaît en haut à gauche sur le tableau de bord, juste à côté du bouton "Activités", a été allégé dans beaucoup d’applications. Suite à des retours nombreux et des débats interminables, le Guide d’interface homme-machine (HIG) GNOME 3 a tranché pour une normalisation du menu application. Désormais, il sera réduit au minimum : aide, à propos, quitter, nouvelle fenêtre, préférences, etc. Quelques applications avaient abusé de ce menu, notamment Empathy, montrant une ambiguïté sur le but de ce menu.

Les options de type « vue en liste / grille », « import / export », etc. seront contextualisées (elles seront affichées dans le menu de la fenêtre). Beaucoup d’applications du cœur de GNOME ont remanié leur menu d’application pour refléter ces changements de politique.

Boutons de barre d’en-tête

Depuis le début de GNOME 3, il y a une recherche d’économie de place en haut de fenêtre. Cela a commencé par la disparition de la barre de titre (et donc du bouton de fermeture de fenêtre) lorsque la fenêtre est maximisée. Puis, pour que le bouton de fermeture de fenêtre reste apparent, la barre d’en-tête (ou Header Bar pour les anglophones) a été introduite, fusionnant la barre d’outils et la barre de titre (via la technique des client-side decorations, ou CSD).

Mais elle manquait de possibilités de paramétrage et surtout ne résolvait pas un triple conflit d’intérêts : le développeur de l’application veut choisir l’agencement des boutons pour la cohérence de son application (ex : GEdit et son panneau latéral), le développeur de thème veut changer l’ordre et la position des boutons par défaut, enfin l’utilisateur veut personnaliser ce paramètre également. Matthias Clasen a remanié ce composant pour satisfaire tout le monde.

En bonus, la barre d'en-tête intègre le menu application s’il n’est pas déporté sur le tableau de bord ! Cela évite une barre de menu vide. Le logo de l’application est utilisé plutôt que son nom. L’utilisateur gagne de l’espace à tous les coups !

La barre d’en-tête a donné des idées. Désormais, les boîtes de dialogue peuvent fusionner leur barre d’actions en bas avec la barre d'en-tête. Les boutons Ouvrir, Sélectionner, etc. sont déplacés en haut. Outre le gain de place, cela évite d’avoir deux manières d’annuler une boîte de dialogue, sans vraiment savoir si l’une est différente de l’autre. Ce comportement se déclenche avec une option GTK.

Cette version 3.12 améliore aussi la gestion du glissé-déposé sur écrans tactiles grâce à la barre d’en-tête.

Des actions plus claires pour Fichiers (Nautilus)

GNOME 3.6 avait apporté différents raffinements à Fichiers dont la possibilité de copier ou déplacer des fichiers facilement via une entrée du menu contextuel. L’action « Copy to… » avait été traduite par « Envoyer vers… » ce qui n’était pas très heureux et était source de confusion. Dorénavant Fichiers proposera le plus correct « Copier vers… ».

Client IRC dans les cartons

GNOME prépare un nouveau client IRC : Polari, encore à un stade expérimental.

Polari est une nouvelle application Gnome 3 concurrente d’Xchat. Cette version 3.12 apporte les fonctionnalités de base qu’on attend d’un client IRC de bureau : rejoindre un salon, ouvrir un chat privé, basculer d’un salon à l’autre avec un raccourci clavier, gestion des commandes et intégration expérimentale de pastebin. Cette application est intéressante parce que c’est typiquement une application développée par et pour les développeurs car IRC est le moyen principal de communication dans la communauté GNOME.

Intégration de Pocket et Google Print

Gnome Online Accounts étend la liste des services web pris en charge avec Pocket. Pocket permet de sauvegarder des articles pour consultation différée. On attend avec impatience la gestion de l’alternative libre Wallabag dont a souvent parlé dans ces colonnes ; selon Bastien Nocera, qui est à l’origine de la prise en charge de Pocket, ajouter des services similaires devrait s’en trouver facilité.

Plus originale, l’arrivée de l’intégration du service Google Print. Google Print permet de partager son imprimante via son compte Google. En fait, cela permet surtout d’imprimer depuis un téléphone ou une tablette avec une imprimante connectée à son ordinateur. En bonus, GNOME permet d’imprimer dans un fichier directement sur le Google Drive.

GNOME Photos, quant à lui, permet de partager ses photos sur Facebook à coté de Flickr et Picasa.

Vidéo et GEdit passent à l’ergonomie GNOME 3

C’est toute une flopée d’applications qui se met à la page de GNOME 3 pour cette version ; les deux mutations les plus spectaculaires étant les vénérables Totem et GEdit, qui adoptent enfin le look que la Design Team avait imaginé pour eux depuis déjà quelques temps.

GNOME Vidéos a intégré la branche principale de Totem. GNOME Vidéos est un énorme remaniement. Au menu, une page d’accueil avec les aperçus des vidéos récentes. Le mode lecture reçoit de nouveaux contrôles en surimpression, très pratiques en visualisation plein-écran. L’usage évolue vers une consommation de services en ligne (Youtube, Vimeo, et Pocket précédemment cité, FreeboxTV via un plugin) avec recherche et navigation par catégories dans les vidéos du site. Pour plus d’information, voir la page du développeur Bastien Nocera.

GEdit a fait sa mutation… et garde son nom ! Tadaaa ! Aucune fonctionnalité n’a été perdue… La nouvelle interface rappelle les efforts d’éditeurs minimalistes comme scribes. Parmi les petites nouveautés, le très populaire thème Solarized est désormais fourni par défaut.

Web (Epiphany) passe au multi-processus

Sous le capot, GNOME Web (anciennement Epiphany) continue d’intégrer les technologies Webkit avec l’isolation des onglets dans des processus séparés. Un onglet qui plante ne gèle ni l’application ni les autres onglets, et Epiphany a été expurgé de toute dépendance à Webkit 1 : la transition vers Webkit 2 est terminée. Le fournisseur de recherche web pour GNOME Shell est devenu un binaire indépendant ce qui évite au navigateur de rester actif pour permettre ce service alors même que toutes ses fenêtres sont fermées.

Côté interface, la barre de titre et d’adresse, la barre des onglets, et le style incognito ont été affinés. Après le changement de moteur de recherche par défaut en faveur de DuckDuckGo, une nouvelle option pour choisir son moteur de recherche a été ajoutée.

GNOME Logiciels

GNOME Logiciels inclut un fournisseur de recherche pour GNOME Shell : lorsqu’on cherche une application non installée, elle apparaît dans une section et cliquer sur l’icône affiche la page de présentation de l’application.

Autres nouveautés : GNOME Logiciels intègre un système de notation basique des applications et permet d’afficher de multiples captures d’écran. Il permet désormais de créer des dossiers d’applications personnalisés dans GNOME Shell (en attendant qu’un système de création par glissé-déposé d'un lanceur sur un autre, à la iOS, soit directement intégré dans le Shell).

L’extension du support pour la distribution Ubuntu devrait arriver pour Gnome 3.14.

Encore des changements dans le lancement d’applications

Trois nouveautés autour du lancement d’applications : l’ouverture d’une nouvelle fenêtre et les jumplists. Désormais un clic milieu sur un lanceur d’applications ouvre une nouvelle fenêtre. Le cas à l’origine de cette modification est le terminal car on n'utilise le lanceur quasiment que pour ouvrir une nouvelle fenêtre.

Les dossiers d’applications sont éditables via GNOME Logiciels ou gsettings.

Fonctionnalité annoncée depuis longtemps et déjà présente dans Unity, la jumplist est un ensemble d’actions différentes appartenant à la même application et disponible directement via le lanceur (exemple : pour lancer Firefox en mode navigation privée ou ouvrir une nouvelle fenêtre). Il n’a pas d’outil graphique de paramétrage pour le moment, il faut donc éditer le fichier .desktop correspondant.

Démarrage du Shell optimisé

Pour optimiser le démarrage du shell, les fichiers en JavaScript ont été compilés en un seul fichier. C’est une fonctionnalité de Gjs qui permet d’embarquer tous les fichiers en JavaScript dans des GRessources. Ainsi, le binaire appelle l’interpréteur JavaScript directement sur ses ressources. GNOME Shell est désormais un binaire lié avec Mutter plutôt qu’un plugin de celui-ci.

Mathias Clasen a préservé la possibilité de hacker GNOME Shell directement en extrayant les fichiers depuis les GRessources pour pouvoir éditer le JavaSCript embarqué dans le binaire. GNOME Shell utilise alors le script modifié externe plutôt que celui embarqué, sans recompiler. Un simple [Alt+F2 r] (recharger GNOME Shell) permet de tester son code.

Nouveaux indicateurs dans le menu système

De nouveaux indicateurs ont été introduits dans le menu système (en haut à droite de l'écran) : l’activité du service de géolocalisation, l’état de la connexion du réseau filaire et aussi le mode avion. Le retour de l’indicateur de réseau filaire a été acquis de haute lutte par les utilisateurs face aux réticences d’Allan Day.

Le mode classique retrouve les boutons de fenêtre « minimiser » et « agrandir », même pour les applications avec barre d’en-tête.

Nouveaux domaines de recherche

La recherche dans GNOME Shell s'étend désormais aux photos, logiciels, et aux commandes en cours dans le Terminal (top, ssh…).

Intégration Bluetooth semi-automatique

L’interface de configuration des équipements Bluetooth a été simplifiée par Bastien Nocera. L’interface a été réduite à une liste des appareils connectés, cette liste est mise à jour en temps réel avec les périphériques proches, il n’a donc plus d’assistant de recherche de périphériques.

Toujours à propos du Bluetooth, GNOME Contacts affiche désormais le carnet d’adresse des périphériques Bluetooth compatibles.

Plateforme

Après CSS et JavaScript, une nouvelle techno issue du web arrive dans GNOME : l’inspecteur. Parasite expose l’arborescence des widgets GTK, les règles CSS qui s’appliquent aux widgets et permet même de les éditer à la volée. "Si vous avez déjà utilisé Firebug, c'est un peu la même chose, mais pour les applis GTK+", explique le site officiel de Parasite.

Un nouveau widget permet de présenter des actions contextuelles dans le même style que la barre d’en-tête. Il s’agit de GtkActionBar, un conteneur de boutons qui permet de ne pas détourner la barre d’en-tête dans la fenêtre.

Geoclue 2.1.1 apporte la géolocalisation par le modem et par le WiFi. Une API permet de savoir si le service est en utilisation, ce qui permet à GNOME Shell d’indiquer l’utilisation du service.

Session Wayland en démonstration

Wayland est toujours en aperçu technologique. Ce qui fonctionne dans cette version :

  • Lancer GNOME avec Wayland depuis GDM ;
  • Les raccourcis claviers ;
  • Les applications Clutter.

En revanche, ne fonctionnent toujours pas : la configuration du clavier, les tablettes Wacom, le glisser-déposer, et les notifications au démarrage de session. Il reste au moins un an de travail, en étant optimiste.

Une version difficile à trouver

Comme l’a fait remarquer The Register dans son test de Gnome 3.12, jamais GNOME n’a été aussi difficile d’accès. Par un concours de circonstance, même Fedora devrait repousser l’inclusion du nouveau GNOME.

Fedora attendra peut-être GNOME 3.14

Comme à l’accoutumée les utilisateurs de Fedora pourront bénéficier rapidement de cette version 3.12 et ce, via le dépôt « f20-gnome-3-12 » maintenu par Richard Hughes. Un débat sur l’inclusion ou non de GNOME 3.12 dans les dépôts officiels est toujours en cours.

Fedora 21 devrait quant à elle intégrer la version 3.14 du bureau GNOME.

Debian basera sa prochaine stable sur 3.12

Utilisateurs aficionados de Debian, sachez qu’il existe la distribution Parsix GNU/Linux, basée sur Debian Wheezy, elle permet de profiter de la stabilité de cette dernière tout en proposant des versions récentes du bureau GNOME. La version 3.12 devrait donc arriver dans ses dépôts dans les prochains mois.

Par ailleurs, cette version de GNOME devrait être celle qui prendra place dans Debian Jessie, la prochaine version stable de Debian.

Ubuntu GNOME toujours en retard et incomplet

Ubuntu GNOME 14.04 embarquera GNOME 3.10, comme pour les utilisateurs de Fedora, il faudra donc passer par un dépôt alternatif pour profiter de la dernière version.

Gentoo, Sabayon et Arch

Du côté des « rolling releases », la version 3.10 a été stabilisée dans les dépôts officiels des trois distributions. Arch et Sabayon ne devraient pas déroger à la règle et proposer rapidement la version 3.12. Pour les utilisateurs de Gentoo, il faut en général attendre la troisième version corrective (GNOME 3.12.3) avant qu’elle soit stabilisée dans portage.

Autour de GNOME : Geary, California, Firefox, LibreOffice et Pitivi

On attend depuis plusieurs versions que GNOME se dote d’une suite PIM dans sa nouvelle ergonomie. Contacts est un peu seul !

Evolution, le client mail officiel, passe à un cycle annuel. Une manière de le mettre en pause ou de s’attaquer à des changements profonds ? Geary peut en tout cas représenter une alternative à suivre.

Geary, le client mail de la fondation Yorba s’est rapproché de GNOME, partageant à présent infrastructure et feuille de route. Pour la version 0.5, Geary a un menu d’application sur le tableau de bord. La branche gtk-3.10 intègre la barre d’en-tête. Progressivement, Geary devient une application GNOME native.

Yorba récidive avec California, prototype d’une application calendrier au dessus d’evolution-data-server. Comme le précise Jim Nelson sur son blog, California n’a pas pour vocation de remplacer le Calendrier officiel de GNOME, bien que le développement de ce dernier semble stagner depuis plusieurs mois.

Par ailleurs, deux projets à succès extérieurs à GNOME ont reçu, au cours de ce cycle de développement, une mise à jour offrant une meilleure adaptation à notre environnement préféré :

  • Firefox, dont l’interaction avec Fichiers a été améliorée : sous GNOME, lorsque vous téléchargiez un fichier avec Firefox et lui demandiez d’ouvrir le dossier contenant le fichier, il fallait alors chercher ledit fichier dans tout le répertoire car Firefox se contentait d’afficher le répertoire de téléchargement dans une fenêtre Nautilus. À partir de Firefox 28, vous constaterez que – ô joie et bonheur – dorénavant le fichier téléchargé est pré-sélectionné et mis en surbrillance dans Fichiers.
  • LibreOffice, qui, à partir de la version 4.2, se voit doté d’un menu global.

Notons enfin que, pour les distributions qui ne bénéficieraient pas des dernières versions du logiciel de montage vidéo Pitivi (1.0 bêta, alias 0.93, à ce jour), ses développeurs proposent depuis peu un exécutable autonome, comprenant toutes les dépendances, généré et mis en ligne quotidiennement, intégrant les derniers développements (et il est encore temps de participer à la campagne de financement).

Avenir

Une nouvelle étape de conception de Nautilus est sur les rails intégrant l’aperçu, le mode de sélection tactile, une barre latérale allégée, et une présentation des fichiers en grille façon GNOME Documents.

Un remplaçant d’ Empathy a été ébauché, les discussions vont bon train pour savoir si Empathy va être migré comme Totem vers le design GNOME 3 ou si le nouveau projet GNOME Chat va remplacer Empathy in fine.

Les ténors de la communauté GNOME se sont réunis en Californie pour discuter de sujets récurrents : Isolation d’application (sandboxing), logind et systemd pour la session utilisateur, Wayland, vulgarisation du développement GNOME, etc. À noter quand même, l’éventuelle intégration de Parasite dans Glade.

Prochain rendez-vous, du 26 juillet au premier août 2014 à Strasbourg pour le Guadec !

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Catégories: Nouvelles du Libre

Des innovations autour des conteneurs Linux

Toolinux - mer, 16/04/2014 - 23:48

Dans le cadre du Red Hat Summit, l'éditeur annonce un environnement de serveur léger basé sur Red Hat Enterprise Linux et des services de développement intégrés.

- Logiciels
Catégories: Nouvelles du Libre

Vosges Opération Libre mi-mai à Gérardmer

Toolinux - mer, 16/04/2014 - 23:45

Framasoft annonce la tenue, le samedi 17 mai et le dimanche 18 mai à Gérardmer, d'un événement inédit dans la région Grand Est : "Vosges Opération Libre."

- Evénements et séminaires
Catégories: Nouvelles du Libre

Protégé contre Heartbleed, vraiment ?

Toolinux - mer, 16/04/2014 - 23:41

La semaine dernière, la presse a fait état des dangers de Heartbleed, un bug utilisé par des cybercriminels pour voler des données de sites Internet ayant un cryptage SSL.

- Logiciels
Catégories: Nouvelles du Libre

Ericsson en pince pour OpenStack

Toolinux - mer, 16/04/2014 - 23:37

Mirantis et Ericsson entrent dans la première phase d'un partenariat de cinq pour le déploiement d'OpenStack comme fondement logiciel des réseaux de télécommunications de l'entreprise suédoise.

- Services
Catégories: Nouvelles du Libre

Fin du support de XP : le numérique peut-il mettre en péril l'environnement ?

Toolinux - mer, 16/04/2014 - 23:25

Microsoft vient d'arrêter le support de Windows XP après 12 ans de services. Pourtant, XP est encore utilisé par 30 % des ordinateurs dans le monde. Cet arrêt va entraîner le plus grand gaspillage écologique de notre civilisation, considère-t-on chez emmabuntus, la distribution Linux communautaire.

- Revue de presse
Catégories: Nouvelles du Libre

6 mois gratuits d'hébergement Linux

Toolinux - mer, 16/04/2014 - 23:25

L'antenne française de 1&1 lance une offre promotionnelle valable sur les tarifs hébergement. Les six premiers mois sont offerts.

- Services
Catégories: Nouvelles du Libre

Shinken version 2.0

Linuxfr - mer, 16/04/2014 - 19:12

Le projet de logiciel libre de supervision Shinken vient d’annoncer sa nouvelle version majeure, la 2.0. Elle apporte principalement une orientation du projet vers le cœur de supervision, la mise en place de HTTPS entre les démons et une forte améliorations des règles métiers. Le projet gagne au passage un nouveau logo.

Un recentrage comme infrastructure de supervision

Le changement important de cette version est un découpage bien plus clair qu’avant entre ce qui concerne le cœur du projet, l’infrastructure de supervision avec ses démons, et les divers modules et packs de supervision. L’objectif est de donner aux utilisateurs les connaissances et les choix pour bâtir leur propre solution.

Ils sont aidés dans cette tâche par un nouveau site d’échange de packs et de modules, shinken.io et la nouvelle commande shinken permettant d’aller récupérer et installer automatiquement les paquetages :

$ shinken install linux-ssh Installation via pip

La partie installation a également fortement évolué. Précédemment basée sur un script d’installation, elle suit désormais les standards du monde Python avec un paquet disponible sur Pypi. L’installation de l’infrastructure devient donc tout simplement :

$ pip install shinken

Cette nouvelle méthode est bien plus adaptée pour les empaqueteurs, et des paquets pour les distributions principales sont en cours de finalisation.

Il est à noter que les futures mises à jour de Shinken se feront simplement en relançant cette même commande. :)

Amélioration des règles métiers

Grâce au (gros) travail du contributeur Christophe Simon, les règles métiers (alias bp_rules) ont fortement évolué dans cette version. Il est désormais possible de créer un indicateur agrégé pour un ensemble d’éléments en se basant sur des expressions régulières ou des groupes dans lesquels ils se situent.

Par exemple, pour créer un indicateur unique qui agrège les états de tous les disques de ses serveurs GNU/Linux, il suffit de déclarer :

check_command bp_rule!g:linux,Disks Un passage au HTTPS entre les daemons

Dernier changement, et non des moindres, les démons communiquent désormais en HTTP(S). Ceci permet de mettre en place facilement un chiffrement efficace (modulo les failles dans OpenSSL, évidemment) de manière simple par rapport aux versions précédentes qui utilisaient la bibliothèque Python Pyro peu compatible avec le SSL.

Il est désormais possible d’interroger directement et facilement les démons Shinken (et leurs indicateurs internes). Par exemple, pour vérifier qu’un démon est en vie, il suffit de lancer :

$ curl http://localhost:7770/ping "pong"

Ou, par exemple, pour vider tous les hôtes chargés par Shinken :

$ curl "http://localhost:7770/get_objects_properties?table=hosts" | json_pp

Une liste complète des appels API est disponible via :

$ curl http://localhost:7770/api_full | json_pp

Les prochaines versions amélioreront fortement cette API, et les modules pourront également proposer leurs propres appels spécifiques.

Feuille de route et cycle de versions

Cette version a eu une gestation bien longue, notamment expliquée par le fait que le développeur principal de Shinken a lancé sa société d’édition pendant cette période et que les objectifs de réusinage de l’infrastructure étaient assez élevés (tout en assurant une compatibilité ascendante).

Avec désormais un cycle de version propre à l’infrastructure, décorrélé de celui des modules qui peuvent être plus longs (par exemple, celui de l’interface graphique WebUI), et un objectif d’avoir moins de nouvelles fonctionnalités par version, le cycle de sortie devrait fortement réduire. :)

Concernant les améliorations des futures versions, on notera tout particulièrement :

  • un rétroportage de certaines vues de la version Enterprise de Shinken dans la version communautaire ;
  • l’ajout d’une fonctionnalité tout particulièrement chère au cœur de l’auteur de Shinken : les arbiters relays, permettant de laisser la gestion complète d’un royaume (aka datacenter) à un démon sur place ;
  • l’ajout très prochainement des commandes d’instantanées (snapshots) permettant d’avoir une « vue » de l’état d’une machine (ex : par le lancement d’un ps) lors d’un souci de charge la nuit, par exemple ;
  • accès à toutes les informations internes des démons depuis l’API HTTP.
Mise à jour et cours

Concernant la documentation, elle est désormais disponible en ligne, mais elle est également embarquée avec l’installation de Shinken et disponible sur le port 8080 en lançant :

$ shinken doc-serve

Des cours en vidéos sont disponibles concernant la mise en place de cette nouvelle version et la mise à jour depuis la version 1.4 sur le blog du projet.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Catégories: Nouvelles du Libre

Atelier d'initiation à Vim à Rennes le 22 avril

Linuxfr - mer, 16/04/2014 - 15:24

L'association Actux organise deux événements autour de Vim. [Vim] est un éditeur de texte libre, très puissant mais assez difficile d'accès aux débutants.

Le premier événement est un atelier d'initiation à Vim. Il aura lieu le mardi 22 avril, de 19h à 21h, au 4Bis à Rennes. Pour cet atelier, aucun pré-requis n'est nécessaire, il suffit simplement de venir avec son ordinateur portable.

Le second événement est une soirée d'échanges sur Vim. Cette soirée est destinée aux personnes ayant un peu ou beaucoup d'expérience avec Vim. Ce sera l'occasion d'échanger ses trucs et astuces, de présenter son plugin préféré ou de montrer comment son vimrc est mieux que celui du voisin. Cette soirée est prévue pour le mardi 20 mai, de 19h à 21h au 4Bis.

L'entrée est libre, gratuite et ouverte à tout le monde. Il n'est pas nécessaire d'être adhérent de l'association pour venir.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Catégories: Nouvelles du Libre

Vosges Opération Libre, le 17 et 18 mai à Gérardmer

Linuxfr - mer, 16/04/2014 - 14:11

À l'initiative de Framasoft, se déroulera, le samedi 17 mai et le dimanche 18 mai à Gérardmer, un événement inédit dans la région Grand Est : Vosges Opération Libre.

Cette manifestation vise à promouvoir la culture libre et l’ouverture des données.

Il s’agit de la seconde « Opération Libre » se déroulant sur le territoire français. La première ayant eu lieu à Brocas (Aquitaine) en 2013.

Les Opérations Libres ont pour objectif de rassembler, le temps d’un week-end, des acteurs du Libre en vue d’initier la démarche open data dans les petites villes et villages en présentant les outils disponibles, notamment des logiciels libres. Elles invitent les habitants à participer à l’ouverture et à la diffusion des données de leur territoire. Elles proposent aussi d’engager les citoyens dans un rapport différent avec leur territoire en montrant que le partage des connaissances leur permet d’être collectivement valorisées.

Une vingtaine de partenaires et associations sont impliqués dans l'opération tels que le GOALL (Groupe d'Organismes Acteurs du Libre en Lorraine), Lorraine Data Network, Wikimédia France, Libertic, Open Knowledge Foundation France, April, Veni Vidi Libri, OpenStreetMap France, Tela Botanica, etc.

Au programme : 8 ateliers, 9 conférences (dont 1 conférence-débat le samedi soir avec Benjamin Jean et Benjamin Sonntag), 17 stands et une projection permanente de films libres.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Catégories: Nouvelles du Libre

Conférences autour du Libre à Metz

Linuxfr - mar, 15/04/2014 - 23:47

Le Graoulug - Groupe d'utilisateurs de GNU/Linux et de logiciels libres à Metz et ses environs - présente une journée de conférences autour du Libre le samedi 24 mai 2014.

Voici le programme:

  • 09:30-10:30 : Leed: immersion dans un développement coopératif par Christophe HENRY, contributeur Leed.
  • 10:30-12:30 : 15 ans de direction d’entreprise dans le logiciel libre – anecdotes et réflexions par Arnaud LAPRÉVOTE, ex Directeur Général Mandriva.

  • 13:30-15:00 : Présentation FirefoxOS par Alexandre LISSY, FirefoxOS Software Engineer, Mozilla corp.

  • 15:00-16:15 : Le projet Debian par Lucas NUSSBAUM, Debian Project Leader.

  • 16:15-17:30 : Libérer Internet : Sexe, alcool et vie privée par Julien VAUBOURG et Sébastien JEAN, association LDN (Lorraine Data Network).

L’accès est libre et gratuit, sous réserve de places disponibles.

Télécharger ce contenu au format Epub

Lire les commentaires

Catégories: Nouvelles du Libre

Syndiquer le contenu